22 novembre 2007

Chirac, enfin un justiciable comme les autres

    Il en aura fallu du temps à la justice, pour pouvoir enfin exercer ses prérogatives. Le cas Chirac aura poser de nombreux problèmes, le plus important étant celui de l'immunité présidentielle pour des faits antérieurs à son élection; Arnaud Montebourg aura bataillé, au sein du groupe socialiste, pour que la justice avance. Mais la Cour de cassation et le Conseil constitutionnel auront agi pour que la fonction présidentielle ne soit pas atteinte.

    Alors, maintenant que le re-devenu citoyen Chirac est mis en examen, on ne peut que s'en féliciter!! La justice doit pouvoir passer, en toutes circonstances; c'est un des meilleurs gages de bonne santé d'une démocratie: la justice pour tous est un impératif, à l'heure où le petit agité veut dépénaliser un droit des affaires qui n'en n'a pas besoin! Le temps n'est pas gage d'oubli quand le Conseil constitutionnel et la Cour de cassation ont interrompu le délai de prescription pendant l'exercice du mandat présidentiel; décision peut-être malheureuse, quand les faits sont déjà anciens et en partie jugés (Juppé a été condamné)!

    Il n'est pas question de vengeance ici: des soupçons d'actes frauduleux existent, alors la vérité judiciaire doit pouvoir émerger, sans préjuger par avance de la culpabilité des personnes soupçonnées! Le nom de Chirac revient souvent dans les enquêtes menées sur les emplois fictifs, alors éclaircissons la chose! Les chiraquiens affaiblissent la justice quand ils crient à la vengeance; ils peuvent avoir des griefs contre Sarko, peut-être que l'on peut prêter à Sarko son intention de régler ses comptes avec Chirac; mais la justice devait passer, alors félicitons-nous!!!

Posté par Orberose à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Chirac, enfin un justiciable comme les autres

Nouveau commentaire