06 novembre 2007

Retour du congrès national du MJS

    Ce week-end se tenait le VIIIè congrès national du MJS à St Médard en Jalle, près de Bordeaux. Pour en avoir une idée, mieux vaut ne pas se fier à ce que dit le site national du MJS, tant il fait dans la communication à outrance: ce moment aurait permis "de débattre et de confronter [des] idées dans un cadre magnifique". Si la cité des congrès locale est pas mal, ce n'est pas pour autant qu'elle est paradisiaque...

    Mais la communication à outrance de la direction du MJS est le maître mot, comme il l'est pour le petit agité: même mise en avant éhontée de son désormais ancien président Razzie Hammadi, alors même que la présidentialisation de la Vè République est contestée par le MJS; on peut vraiment parler de présidentialisation du mouvement: les photos de Razzie ont défilé sur tous les écrans disponibles dans la cité jusqu'à la nausée; la cérémonie des adieux de Razzie s'est éternisée, repoussant d'autant le moment de convivialité nécessaire dans ce genre de rassemblement (étant donné que c'était mon premier congrès, je me suis renseigné pour savoir comment les adieux se faisaient aux congrès précédents: tout simplement, dans une partie de la salle, permettant à ceux qui ne veulent pas larmoyer pendant trois heures de rencontrer les camarades de France et de Navarre...).

    Sur le fond, ce n'était pas non plus aussi merveilleux que ça: j'ai pu constater ce qui fait la faiblesse de la gauche. En effet, le MJS, à ce titre fait au moins tout aussi bien que le PS: sous prétexte d'être le groupe politique majoritaire, Transformer à Gauche (TàG, anciennement Nouvelle Gauche, fondé par Benoît Hamon, ultramajoritaire depuis l'autonomie du MJS en 1993) a pu à la fois faire passer des résolutions avec un fond politique inexistant ou tout simplement absurde (vive le calendrier républicain: cette proposition s'est vu concrétisée avant même son adoption, puisque dès dimanche il était possible de l'acheter; ce calendrier républicain, non seulement ne correspond à aucune nécessité du point de vue de la laïcité, ne répond à aucune demande ni aucun besoin de la part de la société, et en outre est complètement ridicule dans sa concrétisation: à la place des noms de saints, on trouve des mots piochés au hasard dans le dictionnaire, sans aucune cohérence ni intelligibilité: pois, fumier, primevère, etc!!!); rejetant des résolutions qui n'avaient pas le mérite d'avoir été rédigées par des membres de leur groupe politique: ainsi, le co-développement a pu être bêtement contesté et rejeté car présenté par JSR, puis adopté deux minutes plus tard car étant proposé, pas forcément sur un fond et une forme meilleure, par TàG.

    Certes, toutes les résolutions ne sont pas de cet acabit, mais le manque de cohérence intellectuelle au sein du MJS, dû à la perversion du fonctionnement ultramajoritaire de TàG, conduit à une incompréhension de la part d'un certain nombre de camarades, qui étaient des non-initiés; le PS ayant également ce travers, les non-initiés se trouvent être les citoyens, qui ne parviennent donc pas à saisir ce que le PS fait vraiment face à un Sarko et une droite toujours plus agités (du bocal)! Aller au-delà des postures pourrait être vraiment bénéfique pour toute la famille socialiste et l'électorat qu'elle veut représenter.

    Il y a eu malgré cela de très bons moments: rencontrer les camarades des Jeunes socialistes pour la rénovation était un de ces plus grands plaisirs, ainsi que débattre et travailler avec eux; mais rencontrer, au-delà des groupes politiques, des camarades de tous les coins de France n'était pas moins agréable, car le MJS est loin de se limiter à sa seule direction!

Posté par Orberose à 14:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Retour du congrès national du MJS

    dissolution

    A Dijon, nous avions proposé une résolution pour la dissolution du MJS qui avait suscité une petite polémique comme je les affectionne...
    Le mieux ne serait-ce pas simplement de ne plus cautionner cette farce en se retirant de cette organisation qui ressemble à un camp d'endoctrinement façon Raël ou Mao ?

    Posté par Miles, 10 novembre 2007 à 15:52 | | Répondre
Nouveau commentaire